Tout ce que vous devez savoir sur «La grande bellezza» de Paolo Sorrentino

— 
Sélection officielle du festival de Cannes 2013: La grande bellezza par Paolo Sorrentino
Sélection officielle du festival de Cannes 2013: La grande bellezza par Paolo Sorrentino — FESTIVAL DE CANNES

Un petit tour en Italie, du côté de Rome, c’est ce que propose Paolo Sorrentino dans La Grande Bellezza. 20 Minutes l’y a suivi à la projection de presse du film présenté ce soir en compétition.

Si le film m’était conté...

Jep vient d’avoir soixante-cinq ans.Il a publié un unique roman à succès dans sa jeunesse, mais n’est jamais parvenu à en écrire un second. Son anniversaire puis la mort de son amour de jeunesse vont pousser ce mondain incorrigible, séducteur impénitent à s’interroger sur sa vie…

Si sa sélection m’était expliquée...

Paolo Sorrentino a été découvert à Cannes où il est présent en compétition pour la cinquième fois. Il avait remporté le prix du jury pour Il Divo (2008) et le prix oeucuménique pour This Must Be the Place (2011) où il dirigeait Sean Penn. La sélection de La Grande Bellezza à Cannes semblait évidente.

Si on m’avait dit…

Paolo Sorrentino dirige ici son acteur fétiche Toni Servillo qui le suit depuis son premier film L’uomo in piu en 2001. Ils se sont rencontrés au théâtre à Naples où ils ont entamé une relation professionnelle fructueuse. Sorrentino avait envie de rentrer en Italie aprèb deux années passées à tourner This Must Be the Place entre l’Europe et les Etats-Unis. Il rend un superbe hommage à la ville de Rome et reconnaît avoir pensé à de grands cinéastes comme Scola, Fellini, Ferreri ou Monicelli en signant son film.

Si 20 minutes était juré…

On lui donnerait la Palme d’or à Paolo Sorrentino car son film est absolument superbe. Cette réflexion sur la vie et la mort superbement éclairée par le chef opérateur Luca Bigazzi passe du tragique au comique avec un sens du rythme parfait. Toni Servillo, meilleur que jamais, livre une performance encore plus forte que celle qu’il avait offerte dans Il Divo. On se laisse emporter dans un tourbillon d’images et de musiques qui nous laisse les yeux brillants d’émerveillement et le cœur chaviré d’émotion.

Si vous voulez en savoir (et en voir) plus