Tout ce que vous devez savoir sur «Inside Llewyn Davis» des Frères Coen

CANNES Chaque jour, «20 Minutes» vous propose de réviser les films en Compétition sur la Croisette. Aujourd'hui, «Inside Llewyn Davis» des frères Coen

Caroline Vié

— 

Sélection officielle du festival de Cannes 2013: Inside Llewyn Davis par Ethan et Joël Coen
Sélection officielle du festival de Cannes 2013: Inside Llewyn Davis par Ethan et Joël Coen — ALISON ROSA

20 Minutes vous fait découvrir Inside Llewyn Davis des frères Coen comme si vous étiez présents sur la Croisette.

Si le film m’était conté

Dans les années 60, Llewyn Davis est un musicien folk désargenté en même temps qu’un énorme boulet pour son entourage. Il s’inscruste chez ses amis à qui il réclame de l’argent et tente vainement de percer dans le show-business.

Si sa sélection m’était expliquée

Un film des frères Coen est toujours bon à prendre ! On est certain que les festivaliers passeront un bon moment. Barton Fink fut couvert de prix à Cannes en 1991. Le film reçut la Palme d’or puis fut doublement primé pour sa mise en scène et la performance de John Turturro. Il y a six ans, Ethan avaient aussi remporté un beau succès sur la Croisette avec No Country for Old Men. Les frangins créent l’événement et se font accompagner d’acteurs fort bienvenus pour une montée des marches. Ici, ce sont Oscar Isaac, Carey Mulligan et Justin Timberlake qui s’y colleront.

Si on m’avait dit

Joel et Ethan Coen s’inspirent ici de l’autobiographie de Dave von Ronk (1936-2002). Ce musicien fut surnommé le «maire de MacDougal Street». Il était une figure émblématique de Greenwich Village dans les années 60. Ce guitariste surdoué fut l’un des premiers à adapter  le jazz classique et le ragtime pour guitare accoustique. Une rue du « Village » porte d’ailleurs son nom. Il est décédé avant d’avoir pu achever ses mémoire qu’Elijah Wald a terminés.

Si 20 minutes était juré

Les frères Coen se sont bien amusé avec ce film musical porté par un Oscar Isaac épatant de charisme. Les répliques cultes fusent, les scènes cocasses font mouches. Un fond de mélancolie, celui des rêves brisés, accompagne Llewyn Davis. La bande-son épatante constitue un atout majeur pour ce conte qui a fait passer un air de bon humeur sur la sélection.On s'est régalé !

Si vous voulez en savoir (et en voir) plus