Catherine Martin, la femme derrière «Gatsby le magnifique»

CANNES Catherine Martin travaille depuis vingt ans avec le réalisateur Baz Lurmann. Coproductrice de «Gatsby le magnifique», elle en a également signé les décors et les costumes. Rencontre avec une grande dame...

Caroline Vié
— 
"Gatsby le magnifique" de Baz Luhrmann. Sortie le 15 mai 2013. 
"Gatsby le magnifique" de Baz Luhrmann. Sortie le 15 mai 2013.  — © Warner Bros. France

Catherine Martin a expliqué à 20 Minutes pourquoi elle s’est passionnée pour Gatsby le magnifique, réalisé par son époux Baz Luhrmann.

Le livre. Catherine Martin n’était pas du tout fan du roman. Baz Luhrmann l’a convaincue de le relire ce qui a modifié son avis du tout au tout. «Je l’avais sans doute découvert trop jeune. C’est une pure merveille de délicatesse offrant des descriptions qui se sont révélées très précieuses pour mon travail. Le style très visuel de F. Scott Fiztgerald est très cinématographique.»

Les couleurs. Responsable des décors et des costumes, elle a voulu retrouver les couleurs du roman. «J’ai épluché le livre afin de m’imprégner de son atmosphère avant de me livrer à un important travail de recherche notamment pour les fêtes. Je souhaitais montrer les choses comme si le spectateur avait un smartphone qui prend des instantanés dans les soirées de Gatsby.»

Le boulot. Catherine Martin s’est livrée à un travail pharaonique pour créer les costumes. «J’avais établi une liste de looks de base, environ dix pour les hommes et cent-cinquante pour les femmes, et je les ai déclinés en mélangeant différents éléments pour que tous les figurants soient dans le ton. C’était excitant comme un jeu grandeur nature.»

Cannes. Faire l’ouverture du Festival de Cannes clôt en beauté cette belle aventure. «C’est un endroit où le glamour et les paillettes côtoient une vision intellectuelle du cinéma. C’est la France dans ce qu’elle offre de meilleur.»

Blu-Ray -  Robert Redford, l'autre Gatsby

Avant Leonardo DiCaprio, Robert Redford a incarné Gatsby, le milliardaire fou d'amour pour Mia Farrow dans une adaptation du roman signée par Jack Clayton. Cette version tournée en 1974 est plus sobre que celle de Baz Luhrmann mais tout aussi sompteuse. Vous pourrez la redécouvir en salles à partir d'aujourd'hui ou sur un superbe Blu-Ray sorti fort à propos. (Paramount Home Entertainement, 20 euros).