Kickstarter: Zach Braff veut 2 millions de dollars pour réaliser le successeur de «Garden State»

Philippe Berry

— 

L'acteur Zach Braff, dans le film «Garden State»
L'acteur Zach Braff, dans le film «Garden State» — FOX SEARCHLIGHTS

Cela fait presque 10 ans que Zach Braff a réalisé Garden State. Cette comédie névrosée, dans laquelle il joue aux côtés de Natalie Portman, a acquis un petit statut culte, notamment grâce à sa bande-son. Aujourd'hui, l'acteur révélé par la série Scrubs veut s'atteler à son second long-métrage. Et pour cela, comme le projet de film Veronica Mars, il se tourne vers le site de financement participatif Kickstarter. Objectif: lever 2 millions de dollars en 30 jours.

Mercredi soir, le projet Wish I was here avait déjà dépassé le million de dollars et l'objectif devrait être atteint sans peine dans les prochains jours. Pour un film, Veronica Mars a établi un record avec près de six millions de dollars récoltés en un mois. L'actrice Melissa Joan Hart, elle, s'est vautrée avec moins de 35.000 dollars promis.

Mécénat ou exploitation?

Kickstarter repose sur trois piliers: un projet, un pitch en vidéo, un objectif de levée de fonds. Les internautes font ensuite des promesses de dons. Il ne s'agit pas d'un investissement comme producteur: ils sont des mécènes et ne touchent rien sur les recettes. Ils reçoivent en général le produit fini accompagné d'autres goodies. Si le projet atteint son objectif, Kickstarter prend une commission de 5%. Certains voient dans cette tendance une exploitation des fans, alors que Zach Braff aurait largement de quoi financer le projet par lui-même.

Chevalier de l'espace

Dans le cas de Wish I was Here, les carottes vont d'un journal de bord hebdomadaire de Braff pendant la production (10$) à un billet pour un screening en ligne (30$) à un rôle dans le film (+ une invitation à la première tapis rouge et à l'after party) pour le plus gros donateur, qui contribuera au moins pour 10.000 dollars.

A l'heure actuelle, le film n'a pas encore de distributeur. Rien ne lui garantit donc une sortie sur grand écran. L'acteur-réalisateur espère être sélectionné pour Sundance 2014, ce qui lui permettrait de générer un certain buzz et d'éviter une sortie directe en DVD/VOD.

Braff explique que de nombreux producteurs hollywoodiens ont voulu investir dans son second projet. Mais selon lui, il s'agit d'un pacte avec le diable, car ils se réservent en général le «final cut» (montage final) et choisissent souvent les acteurs. En clair, avec Kickstarter, il veut garder le contrôle de son bébé, qu'il promet «dans le même ton» que Garden State, avec un jeune père de famille un peu paumé, qui rêve de devenir le chevalier de l'espace de son enfance. Pour Zack Braff, le rêve est bien parti pour devenir réalité.

>>Le pitch en vidéo, avec un cameo de Jim Parson (Sheldon dans The Big Bang Theory):