«Clip» fait des vagues à Belgrade

— 

«Clip» de Maja Milos ferait passer le film «Kids» de Larry Clark pour une bluette destinée aux enfants sages. La plongée dans la vie d'une adolescente de Belgrade montre une jeunesse paumée entre drogue, sexe et alcool. C'est après avoir vu de nombreux clips vidéo sur Internet où de très jeunes filles se filmaient en pleine action que la réalisatrice a eu l'idée de ce premier film provocateur. «Notre société est habituée à la violence et ne réagit plus», raconte la cinéaste qui montre crûment comment son héroïne se met la tête à l'envers. Si les scènes de sexe entre ados ne sont pas simulées, un carton précise que les gros plans ont tous été interprétées par des majeurs. Cela n'enlève rien à l'impact de ce film électrochoc qui a demandé deux ans de travail à Maja Milos et obtenu le grand prix du festival de Rotterdam. On se laisse emporter dans un flot d'images dérangeantes comme dans un long cauchemar filmé sans concession, mais avec un talent indiscutable. C. V.