Tom Cruise dans «Oblivion», sorti le 10 avril 2013.
Tom Cruise dans «Oblivion», sorti le 10 avril 2013. — Universal Pictures

CINEMA

«Oblivion»: Le talent de l'architecte appliqué au 7e art

Joseph Kosinki dirige Tom Cruise dans «Oblivion». Il dresse un parallèle entre ses études d'architecture et sa carrière de réalisateur...

A 38 ans, Joseph Kosinski est un réalisateur heureux. Après Tron l'héritage (2010), il a été contacté par Tom Cruise, qui a tenu à jouer le rôle principal d'Oblivion, un scénario écrit par Kosinski lui-même. Cet ancien étudiant en architecture a expliqué à 20 Minutes les similitudes entre le cinéma et ses anciennes amours.

>> La fiche du film est consultable par ici

>> Notre critique en vidéo par là

L'importance de la discipline. L'école d'architecture rend des services quand on veut pratiquer le 7e art: «Mes études m'ont appris l'autodiscipline. Le cinéma me permet d'utiliser les connaissances en design que j'ai acquises à l'école, tout en parvenant à un résultat plus rapide que lorsqu'on construit un bâtiment.»

L'importance de l'organisation. Une production de la taille de celle d'Oblivion demande de savoir gérer ses priorités : «Il faut tenir un calendrier serré dans sa tête parce qu'on a beaucoup de choses à gérer à la fois et une date de rendu des travaux et un budget à ne pas dépasser.»

L'importance d'être déterminé. Quand on est à la tête d'un projet aussi pharaonique, on est tout le temps sur la sellette : «Etre le chef, cela veut dire être ferme et ouvert à la fois. Etre suffisamment certain de ce que l'on veut pour être capable d'écouter les idées des autres.»

L'importance de jouer collectif. Un film, c'est comme un chantier: il faut savoir déléguer: «Faire confiance à son équipe permet d'avancer plus vite et il est capital de ne pas l'oublier même si on ressent parfois l'envie maladive de tout contrôler.»

L'importance de satisfaire. Le client du réalisateur, c'est le studio. Il faut qu'il soit content du résultat: «Si la maison que vous avez construite ne correspond pas aux promesses que vous avez faites à ceux qui vous l'ont commandée, vous aurez du mal à retrouver du boulot. Il en est de même pour les films. Etre certain d'être sur la même longueur d'onde que la production est indispensable.»

Voir la bande-annonce du film:

De la science, de la fiction et Tom Cruise

Joseph Kosinski a écrit le scénario ingénieux d'Oblivion où un soldat campé par Tom Cruise affronte les extraterrestres qui ont dévasté notre planète. Ceux qui imaginent avoir déjà vu ce film cent fois ont tort. Le réalisateur mêle ses connaissances techniques à un vrai sens de l'écriture pour offrir à la star un rôle à sa mesure dans un film aussi spectaculaire que malin.