Dany Boon dément avoir voulu empêcher la publication du palmarès sur les salaires des acteurs

CINEMA Dans une interview au «Figaro», l'acteur s'exprime sur la polémique autour du salaire des acteurs et explique n'y être pour rien si son entourage a contacté le magazine pour demander que le palmarès n'apparaisse pas...

A.L

— 

Formellement reconnu par Dany Boon et son régisseur, Jimmy Hornec avait clamé son innocence à la barre lors de son procès en février et son avocat avait plaidé la relaxe au bénéfice du doute.
Formellement reconnu par Dany Boon et son régisseur, Jimmy Hornec avait clamé son innocence à la barre lors de son procès en février et son avocat avait plaidé la relaxe au bénéfice du doute. — Francois Lo Presti AFP/Archives

Dany Boon est l’acteur le mieux payé d’Europe et n’a pas voulu s’en cacher. C’est en tout cas ce qu’il rétorque à Lena Lutaud, journaliste au Figaro, qui la semaine dernière expliquait dans le «Petit Journal» de Yann Barthès que le comédien avait «demandé à son porte-parole d’appeler la direction du Figaro pour demander que le palmarès sur les acteurs les mieux payés n’apparaisse pas». «Le ton est monté, on est passé aux menaces» affirmait-elle.

«Quand l'article est paru, je l'ai trouvé plutôt positif avec des photos très belles. J'ai appelé mon porte-parole. Il m'a alors dit qu'il avait contacté la rédaction. C'était sans mon avis et sans mon accord. Je lui ai demandé de le préciser et de s'en excuser. J'étais fâché et désolé de cette situation. Cela ne me ressemble pas», explique ce vendredi Dany Boon au Figaro. L’acteur se dit par ailleurs «très choqué» quand il entend «certains à la télévision, dire que c'est [son salaire] du hold-up».

«De Funès vivait dans un château et on ne lui posait jamais ces questions»

Interrogé sur sa difficulté à parler d’argent, l’acteur évoque le changement des mentalités: «De Funès vivait dans un château et on ne lui posait jamais ces questions. Fernand Reynaud roulait en Rolls Royce. Si j'arrive au studio comme ce matin en Rolls, le lendemain, je fais la Une de tous les magazines». Il en profite pour rappeler, entre autres, «qu’à l'inverse, on n'écrit jamais qu'après Bienvenue chez les Cht'is, j'ai donné 20% en plus de salaire à toute l'équipe».

Dany Boon avait été directement visé par la fameuse tribune polémique de Vincent Maraval. Le fondateur de la société de production Wild Bunch l’accusait d’avoir touché 1 million d’euros pour son rôle dans Astérix et Obélix: Au service de sa Majesté. «Quant à Vincent Maraval, qui a menti dans Le Monde en m'inventant un salaire délirant pour Astérix, je lui ai envoyé la facture de la différence en lui précisant que je donnerais l'argent à des œuvres caritatives», rétorque l’acteur qui avait déjà précisé avoir touché 600.000 euros pour ce rôle.