D'impitoyables jeunes cadres

©2006 20 minutes

— 

Jusqu'où iriez-vous pour être embauché dans une entreprise ? Pour répondre à cette question, les jeunes cadres dynamiques du film espagnol La Méthode doivent faire face à leur conscience. Enfermé devant des ordinateurs qui les incitent à s'entre-déchirer, chacun se retrouve pris au piège de ses ambitions. Un seul sortira victorieux de cette foire d'empoigne.

Le réalisateur argentin Marcelo Pineyro s'est entouré de la fine fleur du cinéma ibérique pour camper ses loups du monde du travail. Eduardo Noriega, Najwa Nimri et Eduard Fernandez sont éblouissants. Leurs performances rendent d'autant plus passionnante cette satire du monde du travail et des humiliations. Si Pineyro s'est inspiré d'une pièce de théâtre, El metodo Grönholm, il a aussi bénéficié de l'expérience de connaissances qui se sont colletées avec ce mode de sélection pyramidale basée sur le principe « Si tu tombes, tu disparais ». Le réalisateur a adouci ce jeu cruel de chaises musicales pour le rendre plus crédible. « Si nous avions eu une démarche de documentariste, le résultat aurait été bien plus sauvage et cruel », précise-t-il. Les héros du film ne sont pourtant pas à la fête. Tortures mentales, coups bas et espionnage permanent poussent chacun à dévoiler ses bassesses et le spectateur à réviser ses pronostics en tentant de deviner qui sera le dernier en lice.

Caroline Vié