Les 10 films les plus attendus du festival de Sundance

CINEMA Le principal festival américain de cinéma indépendant a ouvert ses portes ce jeudi...

Annabelle Laurent

— 

Ashton Kutcher incarne Steve Jobs dans le biopic de Joshua Michael Stern
Ashton Kutcher incarne Steve Jobs dans le biopic de Joshua Michael Stern — DR

117 long-métrages, 64 courts-métrages. Le programme est dense. La grande majorité de ces films n’ayant pas encore de distributeur au moment de leur projection, c’est leur avenir qui se joue pendant ces dix jours de festival au cœur de l’Utah. Ces dernières années, Precious, Little Miss Sunshine ou Winter’s bone se sont envolés grâce au tremplin Sundance. Qui aura cette chance? Parce que le réalisateur aux commandes a déjà fait ses preuves (Stoker), parce que le casting est prometteur (Kill your darlings), parce que le sujet s’attaque à une icône (Jobs), certains films sont, plus que d’autres, attendus au tournant. Et avec impatience.

«Jobs»  de Joshua Michael Stern

Le biopic incarné par Ashton Kutcher viendra clore les 10 jours du festival. C’est sa toute première diffusion, et il tarde à tous de découvrir enfin Ashton Kutcher dans la peau du fondateur d’Apple, au-delà des quelques photos, prometteuses, qui ont filtré ces derniers mois. 

«Sounds City» de Dave Grohl

L'ex-membre de Nirvana et leader des Foo Fighters retrace dans ce documentaire l'histoire du fameux studio d'enregistrement, par lequel sont passés de grands noms de la musique comme Neil Young, Guns N’Roses ou Rage Against The Machine. 

«Which way is the front line from here? The life and time of Tim Hetherington» de Sebastian Junger

Autre documentaire attendu, celui consacré au photojournaliste de guerre Tim Hetherington tué en 2011 par des obus de mortier tirés par les forces libyennes. Le réalisateur Sebastian Junger était un collègue et ami de Tim Hetherington. Ils ont ensemble réalisé Restrepo, nommé à l'Oscar du meilleur film documentaire en 2011 et Grand Prix du festival de Sundance en 2010.

«Don Jon’s Addiction» de Joseph Gordon-Levitt

Inception, The Dark Knight Rises, Looper et bientôt Sin City… Pendant qu’on le croyait abonné aux blockbusters, Joseph Gordon Levitt a discrètement concoté son premier film, l’histoire d’un Don Juan accro aux films porno, qu’il a écrit et réalisé. JGL n’a pas résisté à se mettre également en scène et a choisi Scarlett Johansson pour lui donner la réplique. Pas fou. 

«Before midnight» de Richard Linklater

Before Sunrise, Before Sunset et neuf ans plus tard, Before midnight. Sundance a raffolé des deux premiers. La troisième rencontre entre Céline (Julie Delpy) et Jesse (Ethan Hawke, en interview sur le film ici), en Grèce cette fois, est donc bien sûr attendue.

«The necessary death of Charlie Countryman» de Fredrik Bond

Shia LeBeouf, Evan Rachel Wood, et Mads Mikkelsen sont à l’affiche. Le pitch: à la mort de sa mère, Charlie Countryman décide de tout quitter et d'entamer un voyage en Europe de l'est. A Budapest il tombe follement amoureux de Gabi, mais la jeune femme est promise à un redoutable chef de gang…

«Stoker» de Park-Chan Wook

C’est l’une des grosses têtes d’affiche du festival. Premier film américain de Park Chan-Wook, réalisateur coréen du si angoissant Old Boy, Stoker met en scène Nicole Kidman et Mia Wasikowska. En plus de ce duo de choc, le scénario est signé par la star «Prison break» Wentworth Miller. A découvrir le 1er mai dans les salles françaises.

 «Kill your darlings» de John Krokidas

Vous avez déjà vu Sur la route et Howl? Vous pourrez bientôt à votre collection beatnik Kill your darlings, l’histoire vraie du meurtre de David Kammerer par Lucien Carr, ami de Jack Kerouac, Allen Ginsberg et William S. Burroughs. Le casting de ce premier film de John Krokidas est bluffant: Michael C. Hall, Dane DeHaan, Daniel Radcliffe, Ben Foster, Jack Huston, Elizabeth Olsen, Kyra Sedgwick, et Jennifer Jason Leigh.

«Ain’t them bodies saints» de David Lowery

Bob Muldoon et Ruth Guthrie, deux jeunes hors-la-loi, sont traqués dans les montagnes du Texas. Le réalisateur David Lowery est encore inconnu mais les deux acteurs le sont beaucoup moins: Casey Affleck et Rooney Mara (The Social Network, Millenium)…

«Interior, Leather Bar» de James Franco

James Franco s’est inspiré des fameuses scènes coupées de Cruising de William Friedkin -un polar de 1980 traitant du milieu SM homosexuel de Greenwich Village et interprété par Al Pacino- pour ce film expérimental intriguant.  

 «Lovelace» de Rob Epstein et Jeffrey Friedman

Toujours dans la thématique X, ce biopic sur Linda Lovelace devrait faire parler de lui. Amanda Seyfried interprète la célèbre star du cinéma X, révélée par le film Gorge Profonde et devenue une militante anti-porno.