«Skyfall» sort enfin sur les écrans chinois... mais la censure est passée par là

CINEMA Une scène a été coupée et plusieurs dialogues ont été «librement» sous-titrés par le gouvernement chinois, selon «The Hollywood Reporter»...

A.L

— 

Daniel Craig alias James Bond dans «Skyfall», un film classé «PG-13» 
Daniel Craig alias James Bond dans «Skyfall», un film classé «PG-13»  — Columbia Pictures Industries

Les surprises continuent pour les fans chinois de 007. Le film devait d’abord sortir le 2 novembre, avant que les autorités chinoises ne décident d’en repousser la sortie à fin janvier pour protéger ses blockbusters maison. Les inconditionnels de James Bond peuvent désormais enfin découvrir le 23e volet de ses aventures, mais ils héritent d’une version sur mesure… Une scène a été coupée et plusieurs dialogues ont été «librement» sous-titrés par les autorités chinoises, rapporte ce jeudi le Hollywood Reporter.

Le précédent «Men in Black III»

La scène coupée a été tournée à Shanghai. Le complice de Daniel Craig incarné par le Suédois Ola Rapace y tue un agent de sécurité chinois dans l’ascenseur d’un gratte-ciel. Quant aux dialogues dont les sous-titres chinois ont été réécrits, ils touchent à la prostitution et à la politique. Dans le casino de Macao, Daniel Craig demande à Séverine (Bérénice Marlohe) si elle a été forcée de se prostituer. «Le dialogue reste intact dans la bande-son mais le sous-titre indique que l’espion lui demande si elle a été forcée d'entrer dans la mafia», rapporte le Hollywood Reporter.

Autre «truquage» des sous-titres plus tard dans le film, quand Raoul Silva (Javier Bardem) explique à Bond qu’il a été remis aux autorités chinoises quand il travaillait pour le MI6 à Hong-Kong. Il ajoute qu’il a subi des tortures de la part de ses interrogateurs avant de tenter de se suicider. Les sous-titres ne le mentionnent pas.

Les représentants chinois de Sony Pictures ont refusé de commenter ces modifications, indique le site spécialisé. Mais celles-ci ne sont pas très surprenantes. Men in Black III avait par exemple été diffusé en Chine après le retrait de deux scènes jugées problématiques. Dans l’une, des aliens se faisaient passer pour des employés d’un restaurant chinois à New York. Dans l’autre, un groupe de piétons chinois voyait ses souvenirs effacés par Will Smith.