Vacances de Noël: Notre sélection de films d'hiver et variés

CINEMA Deux semaines de bonheur sur grand écran vous attendent pendant les vacances...

Caroline Vié
— 

Pendant les vacances, toutes vos envies de cinéma trouveront satisfaction, comme diraient les Rolling Stones. Panorama des sorties de cette fin d'année et du début de la suivante.

De l'action! Avec Tom Cruise en vedette. Jack Reacher, thriller aussi jouissif qu'un pétard de Noël, offre un rôle de détective bagarreur et mystérieux à notre Tom international. Christopher McQuarrie (scénariste d'Usual Suspects) a tiré le meilleur parti des romans de Lee Child. On en redemande, tant c'est bien troussé et finaud. Werner Herzog en papy très méchant et Robert Duvall en vétéran fou des armes à feu sont au top. Serait-ce le début d'une saga? On n'aurait rien contre...(26-12)

De l'amour avec Victor Hugo. L'homme qui rit de Jean-Pierre Améris est une œuvre romantique et gothique entre Hugo et Tim Burton. Ce film magnifique sur un gamin mutilé au charme ravageur permet de réviser ses classiques en beauté. Ce héros tragique a quelque chose d'un Edward aux mains d'argent dans sa quête d'amour désespérée. Bouleversant. (26-12)

De la musique avec rockeur. Vous ne connaissez pas Sixto Rodriguez et c'est normal! Ce rockeur n'a pas vraiment trouvé la gloire. Malik Bendjelloul fait plus que lui rendre justice dans Sugarman, docu sur un homme qu'on apprend à aimer. On tombe vraiment en amour pour ce musicien épatant qui vit pour son art et fait partager sa passion. (26-12)

De la férocité avec des vacanciers. Ben Wheatley, réalisateur de Kill List, signe une comédie noire avec le réjouissant Touristes où des z'amoureux liquident ceux qui leur tapent sur le système. Gare à vous si vous avez l'heur de leur déplaire… Attention cinéma méchant! Total décapant! (26-12)

De l'horreur avec un fou furieux. Remake d'un classique des années 1980, Maniac de Franck Kalfhoun est un festival de gore bien sanglant avec un Elijah Wood terrifiant en psycho-scalpeur qui aime les mannequins à sa façon. Miam miam et brrrrrr à la fois, cette production d'Alexandre Aja est à réserver aux âmes bien trempées. (02/01).

De la folie douce avec du curling. Alors là, on dit bravo! Ce délire complet autour d'un champion de curling, sport vraiment absurde, est un régal, à déguster frapper. Y a de la dinguerie et des idées loufoques dans cette histoire d'un pauvre type aussi rigide que son balai. Le Norvégien Ole Andersen nous a gâté pour les fêtes. Quelle bonne surprise! (02-01)

De la tendresse et des ados. Non, Le Monde de Charlie de Steven Chbosky n'est pas un énième film pour grands gamins avec des ados dedans. Cette chronique mordante est une pure réussite d'intelligence et de justesse par sa façon de montrer sans concession la cruauté de ces années formatrices. On tombe sous le charme de Logan Lerman, nouveau venu impressionnant, et on redécouvre Emma Watson, dans un personnage déluré et torturé loin d'Harry Potter. (02-01)

De la violence et des ados. Les gamines de Foxfire, mémoires d'un gang de filles, le nouveau film de Laurent Cantet tourné aux Etats-Unis, n'y vont pas avec le dos de la cuillère. Ces féministes font régner leur loi au risque de faire de très grosses bêtises. Le réalisateur d'Entre les murs brosse des portraits passionnants d'adolescentes enragées par les injustices sexistes. Raven Adamson, révélation du film, est promise à un bel avenir. (02-01)