20 Minutes : Actualités et infos en direct
fin de la recréeToudoum ! Le partage de compte Netflix, c’est (presque) fini

Netflix : Toudoum… Le partage de compte, c’est (presque) fini

fin de la recréeIl ne sera bientôt plus possible de partager gratuitement son compte Netflix avec des personnes vivant en dehors de son foyer
Fini les partages de comptes avec ton ex ou ta cousine.
Fini les partages de comptes avec ton ex ou ta cousine.  - DR / Shutterstock
Manon Aublanc

Manon Aublanc

L'essentiel

  • Le 31 janvier 2023, Netflix a dévoilé de nouvelles règles en matière de partage de compte, qui entreront en vigueur à la fin du premier trimestre 2023.
  • Le partage d’un compte Netflix ne sera permis qu’aux résidents d’un seul et même foyer. Dans le cas échéant, il faudra payer une option supplémentaire.
  • La plateforme de streaming espère générer des revenus supplémentaires.

«Quelqu’un peut me prêter ses codes Netflix ? ». On s’avance peut-être un peu, mais c’est probablement l’une des questions les plus posées ces dernières années sur les groupes WhatsApp entre famille ou amis. Mais cette phrase ne devrait bientôt plus être qu’un mauvais souvenir. Théoriquement interdit, le partage de compte était jusqu’ici largement toléré par Netflix. Ça appartient désormais au passé.

La plateforme de streaming a dévoilé, ce mardi 31 janvier sur son site, un nouveau système en matière de comptes, qui devrait rentrer en vigueur à la fin du premier trimestre 2023. Et la règle ne peut pas être plus claire : un compte Netflix est destiné « aux personnes qui vivent ensemble dans un même foyer ». En d’autres termes, vous ne pourrez plus partager gratuitement votre compte avec quelqu’un qui ne vit pas sous le même toit que vous. Ceux qui vivent dans un autre logement « devront utiliser leur propre compte » pour accéder aux contenus, met en garde la plateforme.

Appareil « de confiance »

Mais comment la plateforme de streaming va-t-elle détecter les appareils d’un même foyer ? Grâce à l’adresse IP - l’identifiant technique lié à la box Wi-Fi de votre domicile –, à l’identifiant de l’appareil et à l’activité du compte, l’entreprise pourra savoir si la connexion provient bien de quelqu’un du même foyer.

Et gare à ceux qui ne jouent pas le jeu, prévient la firme : « Les appareils qui s’identifient sur Netflix sans être associés à votre adresse principale peuvent être bloqués », peut-on lire sur le Centre d’aide de la plateforme. Mais l’entreprise va même encore plus loin. Pour pouvoir continuer à utiliser leur compte, les utilisateurs devront se connecter au moins une fois tous les 31 jours au Wi-Fi du foyer, depuis leur application pour téléviseur ou leur smartphone, et regarder au moins un contenu.

C’est cette connexion mensuelle qui permettra à Netflix d’enregistrer les appareils dits « de confiance » d’un foyer. Si aucune connexion n’est enregistrée au-delà de cette période, l’appareil sera retiré de la liste et la lecture des contenus sera bloquée.

Une option payante

Et cette notion a son importance. Car si votre ordinateur ou votre smartphone est considéré comme appareil « de confiance », vous pourrez l’utiliser n’importe où, lors de vos déplacements, dans les transports ou à l’étranger. Si ce n’est pas le cas, il faudra alors demander à Netflix un code d’accès temporaire pour pouvoir continuer à visionner films et séries, valable sept jours. En d’autres termes, un mail sera envoyé au détenteur du compte, qui aura quinze minutes pour rentrer un code à quatre chiffres en cliquant sur un lien. En gros, ça peut vite devenir problématique si la personne avec qui vous partagez votre compte n’est pas réactive. D’autant que « la vérification de l’appareil peut être exigée périodiquement », précise Netflix.

Pour ceux qui tiendraient absolument à partager leur compte avec leur meilleure amie ou leur cousine, rassurez-vous, ce sera toujours possible… Mais ça ne sera plus gratuit. Une option payante devrait être lancée à partir du printemps pour pouvoir continuer à partager son compte avec des proches qui ne vivent pas dans le même foyer. Le système a d’ores et déjà été testé en Amérique Latine. Selon les premiers résultats, pour chaque personne vivant en dehors du foyer, le détenteur du compte Netflix alourdissait sa facture de trois euros en moyenne.

La mesure ne sort pas de nulle part. Sur les 223 millions d’abonnés payants que comptait Netflix en 2022, près de 100 millions de foyers profitaient gratuitement du service de streaming grâce au partage de compte, un énorme manque à gagner pour l’entreprise.

Sujets liés