D’un tweet de Squeezie à l’ouverture d’enquêtes judiciaires, retour sur le mouvement #Balancetonyoutubeur

VIDEOS Le 6 août 2018, la star de YouTube, Squeezie, a dénoncé sur Twitter les abus de plusieurs hommes de son milieu

Manon Aublanc
Le géant de la vidéo YouTube multiplie les initiatives pour limiter la désinformation. (Illustration)
Le géant de la vidéo YouTube multiplie les initiatives pour limiter la désinformation. (Illustration) — Dmitry Feoktistov/TASS/Sipa USA/SIPA

Quatre ans après son apparition, le hashtag #Balancetonyoutubeur refait surface sur les réseaux sociaux. Et pour cause, la mégastar de YouTube aux 12 millions d’abonnés, Norman Thavaud, a été placée en garde à vue pour viol et corruption de mineurs en début de semaine. Elle a pris fin mardi, mais l’enquête contre le vidéaste se poursuit.

L’humoriste, âgé de 35 ans aujourd’hui, n’est pas le seul youtubeur auquel la justice s’intéresse. Baptiste Mortier-Dumont, alias ExperimentBoy, est sous le coup d’une enquête pour corruption de mineurs, ouverte par le parquet de Lyon en juin 2020. Quant à Léo Grasset, auteur de la chaîne DirtyBiology, il est accusé de harcèlement sexuel et de viol. Une enquête a été ouverte fin novembre, après les plaintes de deux femmes.

C’est un tweet de Squeezie, une autre grosse tête de la plateforme, qui a lancé en 2018 le hashtag #Balancetonyoutubeur, en référence à #Balancetonporc. Retour en vidéo sur ce mouvement qui met en cause plusieurs stars de YouTube.

A ce jour, aucun des Youtubeurs n’a été condamné par la justice, ils restent tous présumés innocents.