Après son succès sur Netflix, Mercredi Addams mène la danse sur TikTok

Phénomène Alors que la série cocréée par Tim Burton bat des records de visionnages sur Netflix, le personnage incarné par Jenna Ortega inspire utilisateurs et utilisatrices de TikTok

Pauline Ferrari
— 
Les pas de danse de la fille ainée de la famille Addams, personnage central de la série cocréée par Tim Burton, ont pris TikTok par surprise
Les pas de danse de la fille ainée de la famille Addams, personnage central de la série cocréée par Tim Burton, ont pris TikTok par surprise — Wednesday
  • Mercredi, série cocréée par Tim Burton bat tous les records de visionnage sur Netflix depuis sa mise en ligne en novembre.
  • Le personnage de Mercredi, fille aînée de la Famille Addams, a un grand succès sur TikTok, notamment grâce à une danse devenue virale
  • La série se veut la revanche des marginaux, des bizarres… Et Mercredi serait une représentation codée du spectre autistique

C’est une des séries qui a explosé les scores de visionnage dans les premiers jours de sa mise en ligne sur Netflix : Mercredi, ou Wednesday en VO, a détrôné Stranger Things et Les Chroniques des Bridgerton, en cumulant plus de 341 millions d’heures de visionnage.

Un record pour la série cocréée par Tim Burton, qui se centre sur la fille aînée de la célèbre famille Addams, Mercredi. Ambiance gothique, humour noir et enquêtes mystérieuses : les ingrédients sont réunis pour passionner les spectateurs… Mais aussi pour déchaîner les réseaux sociaux. La danse de Mercredi, interprétée par l’actrice Jenna Ortega, a pris de surprise TikTok, devenant en quelques jours une tendance planétaire.


Dans l’épisode 4, intitulé Le bal des malheurs, l’adolescente se lance dans une chorégraphie saccadée, visage fermé, sur la chanson Goo Goo Muck du groupe The Cramps. Surprise : sur TikTok, les internautes ont remixé cette danse quelque peu étrange sur la version accélérée de Bloody Mary de Lady Gaga, une chanson sortie il y a plus de dix ans. Sur l’application de création et de partage de courtes vidéos, les internautes se filment, parfois déguisés en Mercredi Addams, en reproduisant la danse issue de la série. Le hashtag #Wednesdaydance compte, à l’heure où nous écrivons ces lignes, plus de 427 millions de vues sur la plateforme.

La revanche des bizarres, des marginaux, des harcelés

Si Internet se passionne autant pour Mercredi Addams et sa danse, c’est peut-être pour son côté infiniment décalé : seule habillée de noir dans une foule vêtue de blanc, l’héroïne détonne, intrigue, tant ses mouvements peuvent paraître étranges.

L’amour des réseaux sociaux pour le personnage de Mercredi s’explique alors par la mise en avant par la série des « outcasts », c’est-à-dire de celles et ceux considérés comme étranges, bizarres, marginaux, normalement rejetés par la société en raison de leur apparence ou de leur personnalité.

L’œuvre de Charles Addams, le créateur de La Famille Addams, avait pour but originel de singer la société capitaliste américaine et la famille traditionnelle. Le reboot de Mercredi par Tim Burton témoigne de l’intérêt grandissant des fictions pour ces personnages en décalage, rapidement repris par les réseaux sociaux, comme le personnage d’Eddie dans Stranger Things.



Pour cette chorégraphie, créé par l’actrice Jenna Ortega elle-même, on retrouve des inspirations de l’icône punk Siouxsie Sioux, du danseur Bob Fosse. La comédienne a aussi visionné nombre d’archives des clubs gothiques des années 1980 et 1990. Une inspiration purement punk et gothique qui devient subitement très populaire, alors que ces sous-cultures ont largement été moquées pendant des décennies.

De nombreux internautes se sont d’ailleurs exprimés sur la récupération de la danse de Mercredi sur les réseaux sociaux. Certains ont dénoncé l’hypocrisie de la récupération de l’esthétique gothique, alors même que ceux et celles arborant ces esthétiques ont été harcelés et moqués pendant leur adolescence. « Vous la trouvez cool alors qu’avant vous vous moquiez des gens habillés comme elle ? », tweetait ainsi une internaute excédée.

Mercredi, un personnage sur le spectre de l’autisme ?

Depuis plusieurs années, les personnages développés dans de nombreuses séries et films produits par Netflix incarnent une certaine diversité : couleur de peau, orientation sexuelle, identité de genre, santé mentale, formes de handicap…

Si des séries comme Atypical se centrent très directement sur le spectre de l’autisme, de nombreux internautes expliquent voir dans d’autres fictions des personnages « autistic-coded », c’est-à-dire qui présentent des caractéristiques que l’on retrouve chez les personnes sur le spectre de l’autisme. Une manière pour les personnes autistes de trouver de la représentation dans des productions médiatiques encore frileuses à représenter des personnages neuro atypiques.

Eartho Kam, créatrice sur TikTok, explique les différents signes pouvant montrer que Mercredi Addams serait sur le spectre de l’autisme : fort sens de la justice, difficulté ou excès de contact visuel, intérêts très spécifiques, hypersensibilité aux couleurs…

Elle n’est pas la seule à décrypter ce personnage comme « autistic-coded » : sur Reddit, Twitter ou TikTok, de nombreux internautes ont pointé tous les détails de la série censés prouver que l’héroïne serait sur le spectre de l’autisme. Une chose est sûre, c’est que Mercredi continue à passionner les réseaux sociaux, un pas de danse à la fois.