C’est quoi le « fexting », cette pratique qui consiste à s’engueuler par SMS interposés ?

COMMUNICATION Sans même le savoir, une grande majorité de couples, et d’amis, s’adonnent aujourd’hui à cette nouvelle manière de communiquer

Hakima Bounemoura
— 
Le fexting est une nouvelle pratique qui désigne le fait de s'engueuler ou de régler ses conflits par textos ou SMS interposés.
Le fexting est une nouvelle pratique qui désigne le fait de s'engueuler ou de régler ses conflits par textos ou SMS interposés. — A. GELEBART / 20 MINUTES
  • Contraction des termes anglais « fight » (« dispute ») et « texting » (« envoyer des messages »), « le fexting » désigne le fait de s’engueuler ou de régler ses conflits par textos ou SMS interposés.
  • S’il est plébiscité par de nombreux couples, pour qui s’engueuler par SMS est devenu une habitude, le « fexting » peut avoir des effets néfastes.
  • « Le texto est un bon canal pour désamorcer une situation ou reprendre contact après un conflit, mais en aucun cas pour régler un différend. C’est au contraire le meilleur moyen de poursuivre les malentendus », explique Morgane Catoire, thérapeute spécialisée dans les relations conjugales.

A l’ère du tout numérique, les SMS ont pris une place considérable dans notre quotidien. Après l’émergence du sexting [envoi de message ou photo à caractère sexuel], le fexting semble aujourd’hui faire de plus en plus d’adeptes. Contraction des termes anglais « fight » (« dispute ») et « texting » (« envoyer des messages »), cette nouvelle pratique désigne le fait de s’engueuler ou de régler ses conflits par textos ou SMS interposés.

C’est le couple présidentiel américain qui a popularisé l’expression au printemps dernier. Dans un entretien accordé au magazine Harper’s Bazaar, l’épouse du président américain, Jill Biden, confiait qu’avec son mari, elle pratiquait régulièrement le « fexting ». Une manière d’éviter de s’énerver et de se disputer en public, notamment devant les services secrets, et surtout de ne pas divulguer des informations confidentielles.

« Une habitude » pour de nombreux couples

Sans même le savoir, une grande majorité de couples - et d’amis - pratiquent aujourd’hui le fexting. « Lorsque l’on se dispute par SMS, la distance fait que l’on se sent peut-être moins oppressé. On a le temps de formuler ses mots, et de mieux comprendre ce qui nous met en colère. Lorsqu’on envoie des textos, on n’a pas la pression de devoir résoudre un conflit immédiatement. Ça permet de se donner un peu de temps, un peu de recul », explique à 20 Minutes Morgane Catoire, thérapeute spécialisée dans les relations conjugales.

Le fexting est surtout une technique très appréciée par les personnes introverties ou qui ont du mal à exprimer leurs émotions en face-à-face. « Certaines ont du mal à exprimer ce qu’elles ressentent, alors le fait d’écrire les choses peut les aider à s’exprimer de manière plus honnête et plus claire », explique de son côté Judith Aronowitz, thérapeute à New York, interrogée par le Huffpost. « Avec les textos, mes clients disent qu’ils ont la possibilité de maintenir un niveau de connexion tout en ayant l’espace nécessaire pour s’exprimer de manière réfléchie ».

« Régler un problème par SMS, c’est le meilleur moyen de poursuivre les malentendus »

S’il est plébiscité par de nombreux couples, pour qui s’engueuler par SMS est devenu une habitude, le fexting n’a pas que des avantages, bien au contraire. « Les SMS envoyés dans le feu de l’action peuvent donner lieu à des commentaires blessants que vous ne pensez pas vraiment et que vous ne diriez peut-être jamais en face-à-face. Par écrit, certains mots peuvent être mal compris. Certains termes - comme « confiance » et « respect »- peuvent être sujets à de multiples interprétations. Et là, il est très difficile de réajuster ses propos », explique la thérapeute parisienne. « Le texto est un bon canal pour désamorcer une situation ou reprendre contact après un conflit, mais en aucun cas pour régler un différend. C’est au contraire le meilleur moyen de poursuivre les malentendus. Il n’y a aucune garantie que l’autre ait bien entendu le message que l’on souhaitait faire passer », ajoute Morgane Catoire.

La méthode du « fexting » peut en effet avoir des effets néfastes. « Cela peut être potentiellement dévastateur. J’ai connu des relations et des amitiés de toute une vie qui se sont terminées par un texto écrit à la hâte et envoyé sous le coup de la colère », indique la psychothérapeute Hannah Martin au magazine britannique Glamour. Alors, pourquoi le fexting est-il si populaire ? Il constitue pour certains un moyen de ne pas affronter directement la personne concernée : « C’est une couverture derrière laquelle on peut se cacher, de sorte que l’on ne voit pas quelqu’un se mettre physiquement en colère ou en détresse », estime le psychologue Jo Hemmings auprès du Guardian.