La ministre de la Justice a fait un léger malaise lors de sa visite à Bordeaux

POLITIQUE Christiane Taubira, en visite à l’école nationale de la magistrature, à Bordeaux, vendredi matin, a du interrompre son intervention car elle a été victime d’un « coup de fatigue »…

Elsa Provenzano

— 

L'Ecole nationale de la magistrature de Bordeaux, le 31 août 2012.
L'Ecole nationale de la magistrature de Bordeaux, le 31 août 2012. — Sébastien Ortola / 20 MINUTES

Arrivée à 9 h 30, la garde des sceaux a visité l’école nationale de la magistrature (ENM), rencontré les professeurs et assisté à un cours. Vers 12 h , elle a commencé un discours devant les 212 auditeurs de justice ( les étudiants de l’ENM). Vient le tour des questions dans l’assistance, mais Christiane Taubira n’y répondra pas. A 13 h 15, sa conseillère technique en communication s’approche du pupitre et annonce cinq minutes de pause.

A l'hopital pour des examens complémentaires

Finalement la pause se prolonge et la ministre ne réapparait pas. Sa conseillère en communication explique qu’ " elle est fatiguée et qu’elle ne poursuivra pas sa visite ". Et s’empresse d’ajouter : "  Elle est consciente, elle parle, il ne faut pas dramatiser." Vers 14 h 20,  la garde des sceaux a quitté l’ ENM avec le SAMU et a été orientée vers l’hôpital  pour des examens complémentaires.