Deux Kurdes sans papiers en grève de la faim

©2006 20 minutes

— 

Deux Kurdes sans papiers entament leur cinquième semaine de grève de la faim afin d'obtenir le statut de réfugiés politiques. Abdullah Yilmaz se serait réfugié en France en 2002 après avoir purgé une peine de prison en Turquie pour avoir financé une manifestation du Parti de la démocratie du peuple, une formation autonomiste kurde. Cengiz Kotan, lui, dit avoir été persécuté en Turquie en 2002 après avoir milité au Parti démocratique du peuple, pro-kurde. Ils ont essuyé respectivement quatre et deux refus de l'Office français de protection des apatrides. Depuis le 12 juin, ils n'avalent que de l'eau sucrée et un peu de sel. « Nous sommes prêts à aller jusqu'au bout », ont-ils affirmé.