Saint-Jean-Belcier à toute vapeur

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Réputé peu fréquentable, le secteur de la gare Saint-Jean est à un tournant. L'arrivée du TGV à Bordeaux, à l'horizon 2016, impulse en effet une nouvelle dynamique à ce territoire, « qui souffre d'une image dégradée et peu attractive », selon l'agence d'urbanisme de la CUB, A'Urba. Une mutation rendue possible par le nouveau pont ferroviaire, en cours de construction, qui supprimera « le bouchon de Bordeaux » en 2015. « Cette nouvelle desserte favorisera l'installation d'activités tertiaires à la place des abattoirs », indique l'adjoint à l'Urbanisme Michel Duchêne. Un nouveau quartier d'affaires pourrait ainsi voir le jour, même si Belcier devrait garder « une prédominance résidentielle ».

Outre le TGV, on attend l'extension du tram vers Bègles, par un viaduc en cours d'aménagement. Sans oublier la démolition-reconstruction de la cité Saint-Jean, entamée en 2005, qui modifie progressivement le paysage du quartier. La mutation couvrira près de 150 ha. « Mais le grand événement des années à venir sera le retournement de la gare vers la rocade, pour soulager le secteur du cours de la Marne », souligne Michel Duchêne. Dans cette perspective, la requalification de l'esplanade de la gare a été notamment confiée au cabinet d'architectes bordelais Brochet-Lajus-Pueyo.

Marion Guillot