Le contournement adopté par la mairie

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Au conseil municipal, la majorité a voté hier pour le grand contournement de Bordeaux. C'est avec conviction que le député-maire UMP Hugues Martin a appelé ses élus à se prononcer, « sans ambiguïté », sur ce projet, « impératif », selon lui. « Nous souhaitons qu'il soit suffisamment éloigné de l'agglomération pour que ce ne soit pas une nouvelle rocade », a-t-il précisé.

« C'est une position égoïste », a répliqué Pierre Hurmic, chef de file des Verts, qui a voté contre ce projet « anti-écologique ». De leur côté, les socialistes se sont abstenus. Pour Michèle Delaunay, « le grand contournement est nécessaire » mais il faut « rouvrir le débat public ». Le maire s'en est d'ailleurs pris à Philippe Madrelle, président PS du conseil général : « Quand on est l'initiateur avisé d'un concept, il faut aller jusqu'au bout. »

Hugues Martin, qui présidait peut-être son dernier conseil, n'a pas manqué de faire allusion au retour d'Alain Juppé : « Je verrai avec lui » si son retour sur la scène nationale se fera « dans le cadre d'une législative ou d'une municipale anticipée ».

Sophie d'Ambra