Halte au contournement

©2006 20 minutes

— 

Le père du grand contournement de Bordeaux dit «stop». Le vent de contestation suscité par le projet a poussé le président PS du conseil général de la Gironde, Philippe Madrelle, a demander hier « un moratoire sine die » au ministre des Transports, Dominique Perben. Si le grand contournement reste selon lui « inéluctable », l'Etat aurait « dynamité » le projet : interruption du débat public en décembre 2003, « faute originelle », puis de tracés aberrants présentés par la direction de l'équipement le 25 avril dernier.

« Il faut arrêter ça et relancer une vraie concertation », a martelé Philippe Madrelle. L'élu en a profité pour réclamer l'accélération de la ligne à grande vitesse (LGV) Bordeaux-Espagne, pour reporter le fret sur la voie existante. « Sinon, le bouchon de Bordeaux persistera, grand contournement ou pas. »

M. G.