Des auditeurs libres mais accros aux beaux-arts

©2006 20 minutes

— 

Près de trois cents demandes pour soixante places. Les inscriptions sont ouvertes pour rejoindre les auditeurs libres de l'école des beaux-arts de Bordeaux. A raison de huit heures de cours par semaine, ce cursus de quatre ans exige une motivation sans faille. Les abandons sont rares et tous les profils sont acceptés, de 18 à 70 ans. « Mais une petite expérience artistique est requise », précise Thierry Saumier, chargé de communication.

Côté enseignement, l'art contemporain est roi, à travers design, vidéo, installations, etc. Ces cours du soir ne débouchent sur aucun diplôme, mais les élèves les prennent très au sérieux. Florence, 33 ans, institutrice, voudrait tout arrêter pour l'art. Daggy, 53 ans, passe soirées et week-ends le nez dans ses cours. Quant à Bernard, 60 ans, commissaire de police à la retraite, il vient de monter un collectif d'artistes. « L'art aide à vivre et rend plus ouvert, confie-il. Et ça titille l'imagination ! »

M. Guillot

Rens. au 05 56 33 49 10