La Sogerma attend toujours

©2006 20 minutes

— 

Les réunions s'enchaînent à Paris et Bordeaux, pour redonner un avenir à la Sogerma. Il ne reste que deux semaines avant l'expiration du moratoire accordé par EADS, peu après l'annonce de la fermeture du site de Mérignac, le 12 mai dernier. Si les discussions ont fait émerger deux pistes, celle de la maintenance aéronautique et celle d'un pôle composite, les syndicats critiquent la composition des groupes de travail, dans lesquels interviennent des personnes « qui ont porté la décision de fermer l'établissement de Mérignac ». « Nous avons besoin de personnes qui favorisent l'arrivée de charges de travail », souligne l'intersyndicale. EADS et les pouvoirs publics auraient contacté des compagnies aériennes susceptibles de reprendre l'activité de maintenance. Une société à bas coûts figurerait parmi les cibles, selon le quotidien Sud-Ouest.

M. G.