La Route des lasers est en bonne voie

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Le parc d'activité Laseris 1 est une nouvelle pierre apportée à l'édifice de la Route des lasers. Situé à proximité immédiate du futur Laser mégajoule (LMJ), au Barp, cet espace de 20 hectares inauguré jeudi est destiné à accueillir les entreprises qui vont intervenir sur le projet LMJ. Ce dernier mobilise près de 1 100 personnes, et son entrée en service est prévue pour 2011. Trois entreprises sont déjà installées dans le parc Laseris 1 et d'autres devraient suivre. Les bâtiments qui y sont construits accueilleront, outre des prestataires de service qui assureront la maintenance du LMJ, des entreprises de la filière optique-laser intéressées par la proximité de cet équipement.

« L'installation du LMJ va amener des compétences et encourager l'innovation », affirme le directeur du CEA-Cesta (Commissariat à l'énergie atomique), Pierre Bouchet. C'est l'objectif du projet Route des lasers, labellisé pôle de compétitivité. Porté par les collectivités locales, il a pour ambition d'attirer sur une zone allant de la CUB au bassin d'Arcachon des entreprises ou centres de recherche de la filière optique-laser. Il prévoit la création d'une zone Laseris 2, qui accueillera hôtels et restaurants, et du parc technologique Unitec 5 à Pessac. « C'est par des projets comme celui-ci qu'on répond à des crises telles que celle de la Sogerma », a déclaré le président (PS) de la région Aquitaine, Alain Rousset.

Sophie Lemaire

Le Laser mégajoule est construit au Barp par le commissariat à l'énergie atomique (CEA). Il permettra de simuler l'explosion d'une bombe nucléaire à une échelle infinitésimale.