Nucléairement durable ?

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

La centrale nucléaire du Blayais a participé à sa façon à la semaine du développement durable. L'établissement organisait en fin de semaine deux journées d'information sur « l'environnement au CNPE du Blayais », à destination de ses salariés et du public. L'objet n'était pas de débattre sur le caractère «durable» de la production nucléaire d'électricité en France, mais de mettre en avant les efforts fournis par la centrale pour adapter son fonctionnement interne à la logique du développement durable.

Cet établissement, où travaillent plus de 1 500 personnes, a adopté un système « très écolo » de gestion des déchets conventionnels (non radioactifs). Le public – une centaine de personnes, médecins ou enseignants notamment – a pu visiter la station d'épuration de la centrale qui retraite les eaux usées par une méthode naturelle utilisant des roseaux. La centrale applique également une politique poussée de tri et recyclage des déchets mettant à disposition des employés des poubelles compartimentées dans chaque service. Enfin, les visiteurs ont eu accès au bâtiment de conditionnement des déchets faiblement nucléaires, avant leur expédition vers divers centres de stockage. La centrale, attaquée constamment par les opposants au nucléaire, ressentirait-elle le besoin de prouver qu'elle aussi se soucie de l'environnement ? «Je n'ai pas d'états d'âme, répond le directeur Michel Maschi. Il s'agit simplement d'informer sur ce qu'on fait, et de montrer que nous travaillons de façonconcrète sur la question du développement durable. »

S. L.