Trois hommes arrêtés après un hold-up

— 

Braquage d'une bijouterie dans le centre de Bordeaux
Braquage d'une bijouterie dans le centre de Bordeaux — S.ortola/20minutes

Masqués,le trio de malfaiteurs a fait irruption dans la bijouterie et menacé la gérante et les deux employés de la boutique avec une arme. Ils ont alors réussi à s’emparer de plusieurs sacs de bijoux. Alertée par un riverain, c’est d’abord une patrouille de policiers qui se rend sur place. La propriétaire et les deux salariés sont retrouvés ligotés. L’un des trois individus, porteur d’une arme, est alors interpellé, peu après 11 h. Aucun coup de feu n’a été tiré.

Originaires de Lyon

Les deux autres réussissent à prendre la fuite par les toits, abandonnant le butin dans la bijouterie. Une équipe du GIPN (groupe d’intervention de la police nationale), un hélicoptère de la gendarmerie nationale et des policiers de la BAC (brigade anticriminalité), au total une trentaine d’hommes, sont alors dépêchés en renfort. Les deux comparses se retranchent dans un magasin de prêt à porter du cours de l’Intendance. Moins d’une demi-heure après la première interpellation, ils sont arrêtés et embarqués dans les véhicules de police, le visage dissimulé. Les trois jeunes hommes, de 20 à 23ans,  sont originaires de la banlieue lyonnaise et deux d’entre eux sont déjà connus des services de police. « Heureusement, ils ont été interpellés avant de pouvoir repartir sur Lyon. Il aurait alors été plus compliqué de les arrêter », a commenté Pierre-Marie Bourniquel, directeur de la DDSP (direction départementale de la sécurité publique) de la Gironde. Les trois individus ont été placés en garde en vue. " Ce ne sont pas des délinquants chevronnés", a précisé leur avocat maître Christian Blazy. La direction interrégionale de la police judiciaire est chargée de l’enquête. Ils comparaissent tous les trois devant le juge d'instruction mercredi midi. 

Pendant plus d’une heure, la circulation a été perturbée aux abords du cours de l’Intendance. Un périmètre de sécurité a été mis en place et la ligne C du tramway suspendue.