Le Bassin d'Arcachon lance sa campagne de communication touristique pour 2012

tourisme Des enfants qui jouent sur une plage, une soirée entre amis à déguster des huîtres : le spot télévisé de la nouvelle campagne de communication du Bassin d'Arcachon joue sur les valeurs sûres...

Elsa Provenzano

— 

La beauté du Bassin explique la préférence des résidents et touristes pour les loisirs liés à la mer.
La beauté du Bassin explique la préférence des résidents et touristes pour les loisirs liés à la mer. — TRAVERS/SIPA

Le film a été présenté lors des rencontres du tourisme du mois de février. La campagne se fera aussi sur le net dans le replay des émissions orientées sur l’environnement et la découverte. Pour l’achat de ces espaces publicitaires, la somme engagée est de 250 000 euros et de 450 000 pour la communication globale.

Une destination verte

« Le Bassin n’est pas une station balnéaire, mais une station village. Sa morphologie de baie en fait un cocon », explique Isabelle Galinier, directrice de la communication au SIBA, syndicat intercommunal du Bassin d’Arcachon. Séduite par les plages sécurisées, la clientèle est plutôt familiale, avec des enfants en bas âge. Les amoureux de la nature ne sont pas en reste avec les grands espaces comme l’île aux oiseaux ou les prés salés. La dune du Pyla attire à elle seule un million de visiteurs par an. « Mais, il ne faut pas se reposer sur nos lauriers et davantage associer les habitants qui doivent devenir des ambassadeurs du territoire », précise Isabelle Galinier. Le Pays Basque fait, en ce domaine, figure d’exemple. Autre faiblesse, l’offre hôtelière qui doit être améliorée pour permettre d’accroître le nombre de visiteurs en basse saison. Actuellement, les 28 000. places en camping prédominent sur l’offre globale de 42 000 lits. Mais le SIBA ne cherche pas une hausse de la fréquentation à n’importe quel prix : « nous avons un capital nature à préserver et nous souhaitons que notre clientèle soit en phase avec cette vision du Bassin », insiste Isabelle Galinier.

chiffres du bassin
Sur 100 vacanciers en Aquitaine, 30 choisissent la Gironde et 9 optent pour le Bassin d’Arcachon. Sept millions de nuitées sont enregistrées par an sur le Bassin. Le tourisme y assure 300 millions d’euros de retombées économiques.