Après les volailles, les pouvoirs publics confinent les huîtres

©2006 20 minutes

— 

Confrontés à la même algue toxique que l'an dernier, les ostréiculteurs du bassin d'Arcachon ne vendent plus aucune huître depuis le 12 mai. A l'exception d'un professionnel du Cap-Ferret, qui avait isolé sa production dans des bassins avant la crise. La préfecture autorise en effet depuis vendredi « la vente de coquillages mis en stockage protégé ». Selon le porte-parole de la section régionale, « six ou huit entreprises sur 350 sont déjà équipées, mais attendent les autorisations pour vendre ».

Pourtant, les ostréiculteurs reconnaissent unanimement l'innocuité des huîtres. Pour le prouver, ils ont organisé une gigantesque dégustation en mer, jeudi dernier, baptisée « suicide collectif ». Et aucune personne malade ne s'est manifestée depuis... De nouveaux résultats d'analyses sont attendus aujourd'hui. S'ils sont encore mauvais, la profession pourrait décider de nouvelles actions.

M. G.