Villepin vient soutenir la Sogerma

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Un signe politique fort. En se rendant sur le site de la Sogerma, hier à Mérignac, Dominique de Villepin a confirmé son désaccord avec la décision d'EADS. «Notre objectif est d'obtenir qu'une activité industrielle se poursuive et que le plus grand nombre d'emplois soit préservé », a-t-il déclaré à sa descente de l'avion. « EADS a décidé d'avancer dans ce sens », a ajouté le Premier ministre. En effet, le groupe a annoncé hier qu'il étudiait la réindustrialisation partielle du site « avec un noyau d'environ 300 emplois ». « Ça n'est pas suffisant », a réagi Dominique de Villepin, en accord avec les élus locaux et les syndicats de salariés, qu'il a rencontrés dans l'après-midi. « Il n'y a pas de fatalité », a-t-il assuré. Si le Premier ministre reconnaît qu'une solution doit être trouvée rapidement – « avant fin juin » –, il n'a apporté aucune réponse précise. Mais sa présence a rassuré les syndicats qui se sont senti soutenus et ont été soulagés de voir que la volonté politique de monter un projet industriel est réelle. «L'entreprise mesure les difficultés et est prête à avancer avec nous », a affirmé Dominique de Villepin. Mais, à l'issue de l'entretien, les représentants des salariés restaient méfiants : « Au final, c'est EADS qui décide », a nuancé Bernard Tachoires (FO).

« Nous attendons du Premier ministre qu'il soit ferme », a insisté Alain Rousset, le président (PS) de région et de la CUB. « Si les compétences s'en vont, il sera impossible au groupe de présenter un projet industriel », s'est-il inquiété, hier, en référence au plan de mobilité. L'élu a notamment suggéré au gouvernement de rapatrier ses contrats militaires, délocalisés au Portugal depuis 2002 : « La France doit être capable de faire voler, elle-même, ses propres engins », a estimé Alain Rousset. Et il n'a pas manqué de rappeler sa frustration de voir les pièces de l'A 380 passer sous le pont de pierre. Sans s'arrêter. « Je souhaite aussi que le drapeau Airbus flotte en Aquitaine. »

Orianne Dupont