Le secret défense circule sur Internet

©2006 20 minutes

— 

Les témoignages de soutien se sont succédé, hier, à l'égard de Stéphane Lhomme. Le PS, les Verts et SUD-Rail ont dénoncé la perquisition de la Direction de la surveillance du territoire (DST) chez le militant antinucléaire bordelais, maintenu en garde à vue mardi. En possession d'un document classé secret défense, « qui prouve que le futur réacteur nucléaire EPR ne résisterait pas à un crash d'avion », il s'est empressé, hier, de le faire circuler sur Internet. « Cela fait trois ans. que je le garde. Pourquoi la DST réagit-elle aussi tard ? », s'étonne Stéphane Lhomme, qui encourt cinq ans de prison et 75 000 e d'amende. Contactée hier, la DST n'a pas souhaité réagir.

M. G.

Premier réacteur nucléaire de troisième génération, l'EPR (European pressurised water reactor) sera construit à Flamanville, dans la Manche, à partir de 2007. Les travaux dureront cinq ans pour un investissement total de 3,3 milliards d'euros.