BORDEAUX - Colère des syndicats

— 

Peu après le début du comité technique académique qui s'est ouvert hier à Bordeaux, la totalité des représentants du personnel (FSU, UNSA) ont claqué la porte. La réunion concernait la répartition des moyens sur l'académie, appelée carte scolaire alors que la suppression de 444 postes a été annoncée. « Le recteur de notre académie a annoncé qu'il ne soumettait pas au vote les points mis à l'ordre du jour », écrivent les syndicats dans un communiqué. Parlant de « parodie de concertation » et examinent la possibilité d'un recours juridique.E. P.