Une antenne-relais indésirable

— 

Le pylone de téléphonie mesure 13m.
Le pylone de téléphonie mesure 13m. — S.ORTOLA/20MINUTES

Un pylone de téléphonie mobile Bouy-gues a été implanté dans le jardin d'un particulier en décembre dernier, alors que la mairie de Léognan l'avait prohibé. Une réunion publique était organisée, hier, par un collectif de 50 riverains,opposé à l'implantation. Bouygues avait bien adressé une demande au maire Bernard Fath, mais celui-ci lui avait répondu que l'édification était interdite par le Plan local d'urbanisme (PLU). De son côté Hubert Bricout, directeur régional du réseau pour le Grand Sud-Ouest explique « qu'un PLU aussi restrictif ne permet pas d'assurer les missions de couverture du réseau ». L'antenne n'est pas en service, le maire ayant émis un arrêté, et souhaitant déposé un recours devant le tribunal administratif prochainement. «Les prix des propriétés pourraient subir une dépréciation de 10 à 30 % », précise Marie Bové, qui soutient le collectif. Bouygues se dit prêt à discuter avec la mairie pour trouver un emplacement alternatif. Le maire, lui, répond que des zones naturelles et agricoles sont disponibles à l'extérieur de la ville.E.P.