Le Muséum s'ouvre sur le XXIe siècle

Mickaël Bosredon

— 

32Miss Fanny, un éléphant de 5 tonnes, est le dernier pensionnaire de l'hôtel de Lisleferme, qui va entrer en rénovation (1). Le nouveau Muséum sera livré en 2014 (2). En attendant les collections sont conservées dans un entrepôt (3).1
32Miss Fanny, un éléphant de 5 tonnes, est le dernier pensionnaire de l'hôtel de Lisleferme, qui va entrer en rénovation (1). Le nouveau Muséum sera livré en 2014 (2). En attendant les collections sont conservées dans un entrepôt (3).1 — DR/MUSEUM D'HISTOIRE NATURELLES.ORTOLA/20MINUTESDR/MUSEUM D'HISTOIRE NATURELLE

Miss Fanny, un éléphant de 5 tonnes décédé sur la place des Quinconces en mars 1892 lors d'une exposition, est le dernier représentant des collections du Muséum d'histoire naturelle encore en place à l'intérieur de l'hôtel de Lisleferme. La plus grosse pièce du Muséum rejoindra dans quelques jours les centaine de milliers d'animaux et de fossiles, déjà transportés dans le nouveau bâtiment de conservation des collections, à Bacalan. Un espace de 1 000 m2 qui respecte une hygrométrie et un éclairage préservant des pièces devenues fragiles avec le temps.

Un parcours des collections mieux adapté au public
C'était loin d'être le cas de l'ancien hôtel particulier, en dépérissement. Les conditions d'accueil étaient devenues insuffisantes, pour un public passé de 10 000 visiteurs dans les années 1960 à 70 000 l'année de sa fermeture en 2008. Et « la lumière du jour a décoloré une partie des collections », ajoute la conservatrice, Nathalie Mémoire. La rénovation du bâtiment, installé dans le jardin public depuis 150 ans, s'imposait.
Les travaux commenceront dans quelques semaines, et dureront deux ans. « Un nouveau parcours des collections sera proposé au public, plus en phase avec les questionnements du XXIe siècle sur l'environnement, la place de l'homme dans la nature », poursuit Nathalie Mémoire. Quatre nouveaux espaces seront aménagés. Le premier concernera la nature vue par l'homme, et « montrera la diversité du monde animal. » Il sera aussi proposé de découvrir les animaux par zone géographique. « Nos collections sont mondiales, résultat de l'activité portuaire de Bordeaux au XIXe siècle. Le classement précédant, par familles, ne le montrait pas suffisamment. » La place de l'homme dans la nature sera également largement abordée. « Nous évoquerons sa responsabilité sur les espèces menacées, et les pistes pour réduire les dommages causés. » Et un espace réservé aux moins de 6 ans sera créé au rez-de-chaussée.
Le Muséum en profitera pour s'agrandir. Un nouvel espace de 500 m2 dédié aux expositions temporaires verra le jour, en sous-sol, devant l'entrée de l'hôtel de Lisleferme.
Le musée a fait le choix de ne plus présenter la totalité de ses collections, mais une sélection, qui sera rénovée. Miss Fanny fera évidemment partie des heureux élus à réintégrer l'hôtel de Lisleferme en 2014.