Interpellations après l'incendie de la mairie

— 

Il aura fallu deux mois d'investigations aux gendarmes de la compagnie de Bordeaux, pour élucider une série de vols et d'incendies, notamment d'une partie de la mairie, commis la nuit du 2 au 3 octobre dernier à Blanquefort. Des faits qui avaient provoqué « un certain émoi au sein de la commune » rappellent les gandarmes. Ils ont procédé à quatre interpellations la semaine dernière. Trois suspects, âgés de 17 et 18 ans, ont confirmé être à l'origine d'un vol de véhicule qu'ils ont incendié après l'avoir accidenté. Le feu s'était propagé à une partie de la mairie. Les trois mis en cause ont contesté avoir voulu incendier volontairement le bâtiment.
Treize interpellations avaient déjà eu lieu en décembre, concernant notamment six mineurs, pour d'autres vols et incendies cette nuit-là, sans lien avec le précédent. Cinq d'entre eux ont été mis en examen, dont deux placés en détention. Après avoir volé un véhicule, ils avaient notamment incendié la résidence La Plantille. Quatre autres voitures stationnées avaient brûlé.