L'aéroport de Bordeaux Mérignac voit haut

Mickaël Bosredon

— 

L'aéroport vise 9 % de hausse.
L'aéroport vise 9 % de hausse. — S.ORTOLA/20MINUTES

L'aéroport de Bordeaux-Mérignac réussira-t-il une troisième année consécutive de hausse du trafic supérieure à 10 % ? L'établissement préfère rester prudent, et vient d'annoncer une perspective d'augmentation aux alentours des 9 %. Il n'empêche, la vitalité de Bordeaux-Mérignac a de quoi faire pâlir ses concurrents régionaux. En 2011, il affiche la plus forte hausse de trafic des aéroports provinciaux, avec + 12,4 %, et franchit pour la première fois la barre des quatre millions de passagers. Le nouveau terminal low-cost Billi (Bordeaux Illico) ayant notamment boosté l'activité.

Une base Air France
en fin d'année
Dans sa lettre d'information économique, la ville de Mérignac souligne de son côté la bonne santé financière de l'aéroport. « La société aéroportuaire de Bordeaux-Mérignac (SABM) possède à ce jour 32 millions de capitaux propres pour 6 millions d'euros de dettes financières. A titre de comparaison, les chiffres pour Toulouse-Blagnac sont respectivement de 52 millions de fonds propres et de 117 millions d'euros de dettes. » L'année 2012 devrait être capitale pour l'aéroport, puisque le préfet de région Patrick Stefanini a annoncé la semaine dernière vouloir que la question de l'ouverture du capital de la SABM commence à être abordée « avant l'été 2012. »
Seule ombre au tableau : la base régionale qu'Air France souhaite installer à Bordeaux, pour y concurrencer les compagnies low cost, ne devrait débarquer qu'en fin d'année. Nice et Toulouse, où Air France a davantage d'ambitions, passeront d'abord. De quoi revoir à la baisse les objectifs de Bordeaux-Mérignac ?

Investissements

Après avoir rénové sa piste principale pour 10 millions d'euros, Bordeaux-Mérignac va poursuivre ses investissements en 2012 : amélioration d'aires de circulation et de stationnement des avions, extension des parcs autos...