BORDEAUX - Le tracé validé, reste à financer les équipements

— 

Cette dernière réunion sur le tracé devait valider plusieurs options. Comme nous l'annoncions dans notre édition d'hier, le passage vers Auvillar se fera à l'air libre, avec une partie en tunnel, et à Agen le tunnel a été retenu, si le surcoût de 80 millions d'euros est financé. Au Pays Basque les derniers points qui posaient problème ont aussi été résolus. Mais les élus de cette région venus manifester, remettent en cause la LGV même, pensant que les gains de temps et le trafic ne seront pas ceux annoncés. Alain Rousset (PS) estime que « la démocratie a parlé lors des dernières régionales, puisque les candidats pro LGV ont été élus. »
Reste maintenant à valider les ouvrages (ponts, viaducs...) Les élus ont prévenus qu'ils « n'accepteraient pas » de les financer à 100 %.