Domofrance en grève pour son directeur

©2006 20 minutes

— 

Pour une première grève, Domofrance a fait fort. Les quatre cent vingt cinq salariés de l'entreprise, qui gère près de 20 000 logements sociaux dans la CUB et dans l'agglomération de Périgueux, ont tous cessé le travail hier, jusqu'au prochain conseil d'administration, mercredi prochain. La révocation, avant-hier, du directeur général Jean-Luc Hoguet par l'actionnaire majoritaire a mis le feu aux poudres. « Le Medef lui reproche des futilités, c'est un procès d'intention, s'est indigné Paul-Marie de Lavergne, membre du comité de direction. Nous n'avons jamais fait autant de résultats ! Il y a unanimité pour réclamer son retour ». Joint hier, le Medef n'a pas souhaité réagir.

Le président PS de la CUB, Alain Rousset, a dénoncé hier un « putsch d'une partie du Medef (...) ». Le représentant des locataires de Domofrance a aussi apporté son soutien et une pétition a été lancée à Cenon-Palmer.