Un service spécial détenus ouvre au CHU

©2006 20 minutes

— 

Ici on ne parle plus de détenus mais de « patients ». Le ministre de la justice, Pascal Clément, est venu vendredi inaugurer l'unité hospitalière sécurisée interrégionale (Uhsi), qui vient d'ouvrir ses portes au douzième étage du Tripode. Deux « patients » y étaient déjà installés. Jusqu'ici, les détenus malades étaient pris en charge dans les services hospitaliers classiques, sous la surveillance de gardes. Ils sont désormais centralisés dans ce service où cohabitent policiers, agents pénitenciaires et personnel médical. L'unité dispose de seize lits, de salles de soins et de parloirs. « Une étape dans la sécurisation et l'humanisation des conditions de détention », s'est réjoui le ministre.

S. L.

La décision de créer sept Uhsi en France résulte de la loi de janvier 2000 sur les soins aux détenus. Celle de Bordeaux est la quatrième à ouvrir ses portes. Elle accueillera les détenus des régions Aquitaine, Poitou-Charentes et Limousin.