Vincent Frigan : « Les activités industrielles de l'aéronautique se recomposent »

©2006 20 minutes

— 

Interview de Vincent Frigan, maître de conférence en économie à Bordeaux-IV, spécialiste de l'aéronautique

Comment évolue le marché de la maintenance aéronautique ?

Les usines ont tendance à s'implanter dans les futures grandes aires de trafic aérien, notamment en Chine, où il y a de plus en plus d'Airbus. La Sogerma y a d'ailleurs installé une unité. Et dans un marché très concurrentiel, la délocalisation s'accélère vers des pays à bas coût comme la Tunisie, où la Sogerma a aussi une unité.

Quelle est la position de la Sogerma en France ?

En France, les compagnies aériennes sont positionnées sur la maintenance, d'où un assèchement du marché. De plus, la Sogerma, filiale d'EADS, dépend d'Airbus : elle ne peut donc capter le marché de Boeing, qui craint que ses secrets industriels ne remontent vers Airbus.

Quelles sont les solutions ?

Se diversifier, pour capter le marché de Boeing. Pour cela, il faut séparer la Sogerma d'EADS. Techniquement c'est possible et facile. Mais on est sur des marchés politiques et l'heure est au patriotisme économique.

Ford, Soferti, Sogerma... La reconversion industrielle est-elle en route dans l'agglomération ?

Difficile de répondre. Il y a des éléments de fragilité et de force. Ainsi, Dassault voit ses ventes augmenter, Thalès et SPS [qui fabrique les moteurs d'Ariane] marchent bien. Gains et pertes finissent donc par s'équilibrer. On note même une légère croissance globale des effectifs. Mais ce qui est certain, c'est qu'une recomposition générale des activités industrielles est engagée. Je ne suis donc pas pessimiste.

Les pôles de compétitivité seront-ils des relais de croissance ?

On ignore quelles seront les retombées du pôle Aerospace Valley. Les prévisions d'emplois me semblent optimistes, mais tout va dépendre de la capacité des acteurs à collaborer. A Toulouse, pour le pôle aéronautique, les acteurs sont en réseau depuis des années. Sur ce point, la ville rose a une longueur d'avance sur Bordeaux.

Propos recueillis par S. M.