L'EFS cherche du sang neuf à la fac

Elsa provenzano

— 

64 % des donneurs ont moins de 30 ans mais leurs dons sont irréguliers.
64 % des donneurs ont moins de 30 ans mais leurs dons sont irréguliers. — s.ortola/20 minutes

«L'objectif est de faire découvrir le don aux jeunes mais aussi de les fidéliser », pointe Frédéric Meunier, médecin à l'établissement français du sang (EFS) de Bordeaux et chargé de la promotion du don. Depuis hier, et jusqu'à vendredi, l'EFS et les clubs Lions de la région bordelaise organisent, pour la 4e année consécutive, une collecte de sang sur le campus de Pessac. L'an dernier, 40 % des étudiants était de nouveaux donneurs. Actuellement ,10 jours de stocks sont assurés au niveau régional quand il en faudrait 13. « Un chiffre inquiétant car en janvier s'amorce la reprise de l'activité hospitalière », précise Frédéric Meunier.

Un millier de donneurs attendus
L'opération monte en puissance depuis quatre ans, 400 poches ont été collectées la première année et 800 devraient l'être pour cette édition, grâce à environ un millier de donneurs. « Nous visons surtout les 18-35 ans, mais on peut donner jusqu'à 70 ans », rappelle Frédéric Meunier. L'EFS a investi 10 000 euros dans la manifestation et 130 bénévoles des Lions Clubs sont mobilisés sur les trois jours. L'opération séduction auprès des étudiants passe par une ambiance festive et une nourriture améliorée à la sortie (par exemple, des crêpes). Un concept que les Lions clubs de Bordeaux veulent développer ailleurs. « Il a été lancé à Agen, hier », remarque Gilbert Courier, président de l'association à Talence.