Des étudiants veulent encore croire à la mobilisation

©2006 20 minutes

— 

Les étudiants de France contre le Contrat nouvelle embauche (CNE) se retrouveront à Bordeaux-III dès samedi pour la coordination nationale étudiante. Ils y évoqueront les perspectives du mouvement, les actions à mettre en place et les revendications. « Nous ne savons pas combien nous serons, mais c'est un bon moyen pour évaluer la mobilisation. Lors de la dernière coordination en mars à Nancy, trente-sept facs étaient présentes », indique Quentin de Bordeaux-III. Même si les étudiants insistent sur le fait que la mobilisation se maintient, elle est de moins en moins visible. Exemple hier matin place de la République où la manifestation s'est transformée en distribution de tracts faute de manifestants. Par ailleurs, certains sont déjà passés à autre chose : « Les blocages ne se justifient plus, on n'obtiendra rien de plus du gouver nement», estime Etienne Valois, animateur fédéral du mouvement des jeunes socialistes.

O. D.