Une bonne note en architecture

Marion Guillot

— 

Le futur groupe scolaire des bassins à flot, rue de la Faïencerie à Bordeaux, ouvrira en 2014.
Le futur groupe scolaire des bassins à flot, rue de la Faïencerie à Bordeaux, ouvrira en 2014. — agence RUDY RICCIOTTI-mairie de Bordeaux

Ils donneraient presque envie de retourner à l'école. Les futurs groupes scolaires qui verront le jour dans les éco-quartiers de la Berge du lac et des Bassins à flot, « seront exemplaires en terme de développement durable », souligne l'adjointe d'Alain Juppé à la petite enfance, Brigitte Collet. Dans les deux cas, la ville de Bordeaux a opté pour des bâtiments basse consommation, dont le coût avoisine les 10 millions d'euros.

La Berge du Lac. Le bâtiment sera de forme arrondie et de la pelouse poussera sur le toit. Les travaux ont déjà commencé, l'ouverture étant prévue en septembre 2012. Ce groupe scolaire comptera 13 classes (5 classes de maternelles et 8 classes élémentaires).

Les bassins à flot. Ouverture prévue à la rentrée 2014. Cette école verra le jour sur la parcelle comprise entre la rue de la Faïencerie et la rue Bourbon, à l'emplacement d'un bâtiment industriel. « Un squat à l'heure actuelle », indique Brigitte Collet, « mais dont la qualité architecturale sera en partie conservée, notamment la grande halle de bois qui sera intégrée à la cour de récréation. » Une préconisation de Nicolas Michelin, architecte en chef en charge du réaménagement du quartier des bassins à flot. « Le bâtiment bénéficiera de l'eau chaude solaire et une pompe à chaleur fournira le chauffage », précise la mairie. Ce groupe scolaire comptera 15 classes (6 maternelles et 9 élémentaires).

Crèches

Autre spécificité de ces groupes scolaires « nouvelle génération » : ils seront tous les deux dotés d'une crèche, « pour faciliter la vie des parents », indique l'adjointe au maire en charge de la petite enfance, Brigitte Collet.Celle de la Berge du lac comptera 56 places, contre 60 pour celle des Bassins à flot.