Des conteneurs version confort

Marion Guillot

— 

La résidence Habitat 21 a été construite en deux mois seulement.
La résidence Habitat 21 a été construite en deux mois seulement. — S. ORTOLA / 20 MINUTES

«On se croirait dans un appartement normal. C'est bien isolé et c'est convivial. » Claude, 35 ans, serveur, fait partie des 21 locataires à avoir emménagé début octobre dans la résidence Habitat 21, à Bègles. Unique en son genre en Aquitaine, elle sera inaugurée demain, à 12 h 30, en présence du député-maire Noël Mamère (EE-LV). La façade, habillée d'un bardage de bois entrelacé, ne laisse rien deviner de la structure. Or, c'est là que réside l'originalité du concept : l'ensemble est constitué de 21 conteneurs réhabilités.

L'assemblage a été breveté
« Un projet écologique », selon son concepteur, Sylvain Poujol, « qui permet de donner une nouvelle vie à des conteneurs voués à la destruction ». S'ils sont parfaitement étanches (ils servent à l'origine au transport maritime), il fallait cependant améliorer leur isolation phonique et thermique. « Une épaisse couche d'acier et de caoutchouc lie les conteneurs entre eux et les vibrations s'arrêtent dedans », explique Sylvain Poujol, qui a fait breveter le système.Cultiver le « vivre ensemble » fait également partie de la philosophie du projet. Les locataires disposent de 3 mètres carrés de potager chacun, à l'arrière de la résidence, d'une laverie et d'un système de prêt de vélos, moyennant une caution de 150 euros.
Avec des surfaces de 30 m² pour des loyers compris entre 350 et 450 euros, les appartements « sont plutôt destinés à des personnes seules », explique le constructeur. Achevé en deux mois seulement, Habitat 21 pourrait faire des émules. Sylvain Poujol a déjà des pistes : la mairie de Bègles, qui souhaite réaliser des structures d'accueil petite enfance ou encore Nicolas Michelin, architecte-coordinateur des bassins à flots, pour une résidence universitaire.