Un self-made-man girondin

elsa provenzano

— 

Jean-Paul Calès emploie près de 300 salariés dans toute la France.
Jean-Paul Calès emploie près de 300 salariés dans toute la France. — L. THEILLET

«Au départ quand j'ai créé mon entreprise en 1992, je n'avais rien, hormis une autorisation de découvert de 30 000 francs à la banque », se rappelle Jean-Paul Calès. Sacré entrepreneur de l'année 2 011 pour la région Sud-Ouest par le cabinet spécialisé Ernst & Young et le magazine L'Entreprise, il concourt aujourd'hui pour le titre national.
« Je ne dois ma réussite qu'à moi-même ; j'en suis très fier et j'en tire une grande légitimité », explique le président de Cap Ingelec, société d'ingénierie, et de prestations en maîtrise d'œuvre, dont le siège social est implanté à Saint-Jean-d'Illac en Gironde. « J'aurais pu choisir Paris mais j'ai l'accent du Sud-Ouest et j'y apprécie la qualité de vie », souligne l'entrepreneur. Une autre raison le retient en terre girondine : il a racheté, il y a trois ans, le Cloître des Cordeliers, producteur de crémant de Bordeaux dans le Saint-Emilion, et tente de redresser la société.

Une ascension sans accroc
« J'étais un garçon bricoleur et mon prof de technologie m'avait encouragé dans cette voie », se souvient Jean-Paul Calès. Le diplôme d'ingénieur des arts et métiers en poche, il travaille dans l'informatique. Il démissionne ensuite dans le but de créer son entreprise. « Mes parents, petits fonctionnaires, se sont d'abord étonnés de ce projet », s'amuse-t-il. Marié et père de trois enfants, il raconte que son épouse, ingénieure elle aussi, s'est occupée de la partie financière du projet. « Elle se montre donc très compréhensive vis-à-vis de mon activité prenante », précise-t-il. Il attribue sa réussite à des qualités, qu'il juge innées, comme la confiance en soi, la détermination et insiste sur l'importance du respect dans le travail. « Si j'ai un talent, c'est celui de sentir dans quel domaine les gens sont bons », se félicite-t-il. Le prix de l'entrepreneur ne lui monte pourtant pas à la tête : « Ce n'est pas un diplôme, c'est une étape sympa mais il faut continuer, ce n'est pas une fin en soi ». Il compte bien maintenir l'activité et développer une croissance externe.

l'entreprise cap ingelec

Environ 300 salariés travaillent dans l'entreprise Cap Ingelec, dont 35 % des effectifs sont en Gironde. Le chiffre d'affaires de 2010 était de 33 millions d'euros. Implantée dans 8 autres villes en France, en plus du site de Saint Jean d'IIlac, la société enregistre une croissance constante de 25 % chaque année.