Les pluies de mars rechargent les nappes

©2006 20 minutes

— 

En Gironde, la pluviométrie élevée du mois de mars n'a échappé à personne. Et surtout pas au bureau de recherche géologique et minière (BRGM), qui indique que ces précipitations, très excédentaires sur la France en général, ont permis une nette recharge des nappes phréatiques.

Des pluies qui ont été particulièrement « efficaces » sur une large bande allant du Centre-Est au Centre-Ouest, et notamment en Aquitaine. La situation en ce mois d'avril 2006 y serait ainsi bien meilleure qu'au printemps 2005, mais des précipitations « notables » restent quand même « nécessaires pour confirmer le retour à une situation satisfaisante », d'après le BRGM.

S. L.

Selon Météo France, il est tombé 185 mm d'eau sur l'agglomération bordelaise en mars, alors que la moyenne habituelle est de 70 mm. En mars 2005, il n'était tombé que 38 mm de pluie.