BORDEAUX - Mobilisés pour l'accessibilité

— 

Hier, les représentants de l'association des paralysés de France (APF) de la Gironde se sont réunis place Pey-Berland pour dénoncer le manque d'accessibilité. « La loi de 2005 prévoit déjà des dérogations pour l'aménagement des bâtiments, dans certains cas. Et, c'est suffisant », explique Jean-Marc Favier, du conseil départemental de l'APF. Depuis deux ans, il estime que les tentatives pour multiplier les dérogations se multiplient. « Pour les bâtiments neufs, elles ne sont pas acceptables ». La loi prévoit une mise en accessibilité des bus et des services publics en 2 015 or, « on est encore loin du compte », s'inquiète Jean-Marc Favier.E.P.