Zoom sur les alternatives durables

— 

Le vélo représente 7 à 9 % des trajets.
Le vélo représente 7 à 9 % des trajets. — S. ORTOLA / 20 MINUTES

Priorité de la semaine de la mobilité, qui dure jusqu'à jeudi : promouvoir les déplacements « doux », autrement dit la marche, le vélo, les transports en commun et le covoiturage. Dans l'agglo, les efforts doivent se poursuivre :

Challenge interentreprises. « Il s'agit d'inciter les salariés à changer leurs habitudes de façon ludique », explique Alain Besançon de l'Ademe, qui organise le challenge jeudi, en partenariat avec la CUB et la CCI de Bordeaux. Le principe : comptabiliser le nombre de salariés qui utilisent un mode de déplacement alternatif à la voiture individuelle pour se rendre au travail. « Les trajets domicile-travail des salariés représentent au moins 20% des déplacements sur l'agglomération », note-t-il.

Covoiturage dans les administrations. Depuis 2008, le conseil régional, la mairie, la CUB et la préfecture partagent un site Internet de covoiturage, destiné aux agents et salariés. A ce jour, il compte 592 inscrits, 684 annonces et 110 équipages, dont 57 ont été constitués en 2011. L'accès au site a même été élargi aux centres hospitaliers, à la Cité Administrative, à la Lyonnaise des eaux et à l'Aéroport de Mérignac.

Les vélos aiment Bordeaux. Avec 7 à 9 % des déplacements dans la zone intraboulevard et 3 000 cyclistes par jour sur le pont de Pierre, le vélo gagne du terrain. Bordeaux compte 99 stations de prêt de VCUB et 1 545 bicyclettes en libre-service.E. P.