L'envers du décor révélé

elsa provenzano

— 

Le bassin de la Grenouillère peut dépolluer 25 000m3 d'eaux pluviales
Le bassin de la Grenouillère peut dépolluer 25 000m3 d'eaux pluviales — s.ferry / mairie de pessac CAUE s.ortola / 20minutes

Les journées européennes du patrimoine se tiennent ce week-end sur le thème national le voyage. L'occasion de naviguer à Bordeaux, dans des espaces fermés au public le reste de l'année et, de remonter le temps. Preuve s'il en fallait que le patrimoine, loin de se cantonner aux musées et églises, peut s'apprécier dans tous les lieux porteurs d'histoire. Petit tour d'horizon des destinations proposées à partir de demain.
1Sonder les mystères de l'eau
La Lyonnaise des eaux et la CUB proposent un programme de visites pédagogiques avec des détours impressionnants. Par exemple, le réservoir enterré de Paulin, d'une capacité de 14 000 m³, qui date de 1 857. Vous pourrez y admirer ses voûtes de briques, soutenues par 706 colonnettes de fonte. Le bassin de stockage des eaux pluviales de la Grenouillère est colossal : 60 mètres de diamètre pour 24 mètres de fond. Les réservations sont obligatoires au 05 57 57 20 00 ou sur www. eaucub.fr
2Découvrir une architecture dansée
La halle des Chartrons comme vous ne l'avez jamais vue ! A partir de 15 heures dimanche, un architecte, membre du CAUE (Conseil d'architecture, d'urbanisme et d'environnement de la Gironde) vous conte l'histoire de ce marché, qui a commencé en 1869, Une création chorégraphique de Patricia Henriques conçue à partir du lieu, y sera présentée le dimanche après-midi. Halle des Chartrons, rue Sicard à Bordeaux.
3S'envoler pour la base aérienne 106 de Mérignac
Fermée aux civils le reste du temps, la base aérienne qui comporte de nombreux stigmates de la seconde guerre mondiale, est ouverte aux visiteurs demain. Un spécialiste de l'histoire militaire de la base propose trois visites d'1 heure 30 chacune, étayées par la présentation de photographies. L'inscriptionpar mail au :osaba106@hotmail.com.
4Pénétrer dans la maison du professeur Demons
L'association Pétronille organise des visites guidées de la demeure de Demons, un professeur de chirurgie de l'université de Bordeaux du début du XXe siècle. L'immeuble du second empire, ouvre exceptionnellement ses portes à 10 h, 13 h, 15 h et 16 h samedi et dimanche. Les réservations sont obligatoires au 05 56 44 81 65 car les places sont limitées.
5 Se replacer à l'époque des sécheries de morues
Le collectif d'artistes « la morue noire » vous propose une plongée au cœur de l'histoire de la morue à Bordeaux avec une exposition de photos présentée dans la sécherie Sauveroche de Bègles. À travers les clichés de la collection de Bernard Chaumont, la belle époque des établissements qui traitaient la morue refait surface. La sécherie se situe à deux pas de la mairie, 7 bis allée de Francs à Bègles. Pour plus d'informations sur l'événement : www.lamoruenoire.fr
6Visiter la cité Frugès, une œuvre de Le Corbusier
Aquitanis, office public de l'habitat de la communauté urbaine de Bordeaux, et la ville de Pessac s'associent pour vous faire visiter certaines maisons de la cité Frugès. Conçue par le célèbre architecte Le Corbusier en 1927, cette cité a été un véritable laboratoire pour ses idées.50 habitations y sont réparties selon 6 modèles différents. Visites commentées, sur réservation uniquement, au : 05 57 93 65 20.
7Se balader dans le jardin japonais de Bordeaux
Crée par l'architecte d'intérieur Jean Claude Bendrell, ce jardin japonais, situé dans le quartier Nansouty, appartient à des propriétaires privés qui l'ouvrent ponctuellement au public. Pour ces journées du patrimoine, les visites auront lieu demain de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h, en présence des propriétaires. le tarif plein est de 4 euros. 8 rue de Marmande à Bordeaux.
8Infiltrer les cuisines d'une grande adresse bordelaise
Le chapon fin, réputé pour avoir accueilli nombre de têtes couronnées comme le roi d'Angleterre Édouard VII ou le sultan du Maroc, ouvre ses portes. Le mur de rocaille, créé en 1901 par Alfred Duprat, prédomine au premier regard dans l'atmosphère baroque. Les visites ont lieu samedi de 15 h à 18 h et dimanche, de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h ,5 rue Montesquieu à Bordeaux.

les journées bordelaises en chiffres

98 sites historiques sont ouverts au public dans la ville de Bordeaux et 130 manifestations se préparent. Plus de 100 000 visiteurs sont attendus puisque l'édition 2 010 avait attiré 120 000 personnes. Près de 55 bénévoles renseignent les visiteurs aux points d'informations. 48 nouveaux partenaires font partie du programme cette année.