Un tract xénophobe à Talence

— 

Alain Cazabonne, le maire de Talence, porte plainte contre x pour « usurpation de fonction et de titre, et incitation à la discrimination et à la haine raciale en raison de l'appartenance à un groupe religieux. » Le maire ne décolère pas depuis la distribution dimanche, dans 1 500 boîtes aux lettres du quartier Thouars, de tracts dont il juge le contenu « nauséabond ». Les administrés pouvaient y lire que la ville avait vendu « à prix préférentiel » des terrains pour la construction d'une mosquée. Le communiqué est ponctué de remarques comme « le vendredi, il est conseillé également de ne pas cuisiner du porc ». Le document porte l'en-tête : information municipale et se conclut par le nom du maire de Talence. Une vente a bien eu lieu en avril dernier mais au prix du marché et il s'agissait « de la vente d'un terrain municipal au profit d'une association cultuelle afin que celle-ci puisse déplacer le lieu de prière déjà existant », explique le maire qui attend les suites de l'enquête en cours.E. P.