BORDEAUX - Le passé médiéval de Saint-Michel à l'air libre

— 

Les archéologues ne s'attendaient pas à une telle moisson. Les fouilles préventives entamées mi-juillet au pied de la basilique Saint-Michel ont permis de mettre au jour de nombreux vestiges médiévaux. Pas moins de 150 tombes du XIIe au XIVe siècle ont été recensées dans une zone de fouilles de 300 mètres carrés. Les squelettes les plus récents dormaient à 50 centimètres à peine sous le niveau des pavés, au grand étonnement des badauds... « On ne pensait pas que le cimetière médiéval était aussi dense », avoue Natacha Sauvaitre, responsable de l'opération. Pour permettre le réaménagement complet de la place Saint-Michel, les fouilles s'achèveront vendredi. Quant au marché et aux brocanteurs, « ils déménageront place Duburg et quai des Salinières le 1er novembre, avant de réintégrer la place Saint-Michel en 2014 », précise Fabien Robert (MoDem), adjoint du quartier.