Noël Mamère épinglé

©2006 20 minutes

— 

La cour d'appel de Bordeaux vient de condamner la Société anonyme d'économie mixte de construction immobilière de Bègles (Emcib). L'entreprise, dont le député-maire Vert Noël Mamère est le PDG, devra verser 70 000 euros d'indemnités à son ancien directeur. Comme en première instance, la cour a jugé que le licenciement en 2003 de François Vidal, était dépourvu « de cause réelle et sérieuse ». Pour Pierre Bru (UMP), élu d'opposition au conseil municipal de Bègles, ce jugement est la preuve que le député-maire « tient un double discours ». « Il critique les patrons quand ils licencient abusivement alors qu'il fait la même chose. » De son côté, Noël Mamère n'a souhaité faire « aucun commentaire ». S. d'A.